Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Traditions’ Category

Source : Love & Lavender

 

Parfois, ce qui devrait nous faire le plus plaisir nous cause aussi le plus de maux de tête… Le fait d’être entourée d’un groupe de ses meilleures amies/sœurs/cousines le jour de son mariage va de soi pour plusieurs futures mariées. Dans un élan d’enthousiasme, elles posent LA question sans trop y réfléchir : « Veux-tu être ma demoiselle d’honneur? » Et la demoiselle en question de répondre « Ouiiiiii!!! » sans y réfléchir elle non plus… Résultat : la mariée n’a pas exposé ses attentes et la demoiselle d’honneur n’a pas pu évaluer si elle pourra y répondre sans rouspéter.

 

RÔLE DE LA DEMOISELLE D’HONNEUR

Traditionnellement, la mariée s’attend à ceci de ses demoiselles d’honneur :

  • Démontrer de l’enthousiasme quand la mariée lui parle des préparatifs;
  • Prioriser les goûts de la mariée par rapport à leurs goûts personnels (c’est SA journée);
  • Magasiner la robe de mariée avec elle;
  • Aider aux différentes tâches (bricolage divers, envoi des faire-part, choix des fournisseurs, etc.)
  • Être un soutien moral dans les moments difficiles (il y en aura…);
  • Organiser un shower de mariage et/ou un enterrement de vie de jeune fille (bachelorette party);
  • Accepter les demandes et directives quant à la robe de demoiselle d’honneur et aux accessoires;
  • Être présente à la répétition de la cérémonie;
  • Être ponctuelle le jour du mariage;
  • Aider au bon déroulement de la journée du mariage (accepter les tâches proposées en ce sens).

 

Source : The Etsy Blog

 

LES DÉPENSES DE LA DEMOISELLE D’HONNEUR

  • Robe (et oui, traditionnellement, c’est à elle de la payer)
  • Chaussures et bijoux
  • Maquillage et coiffure
  • Cadeau de shower
  • Participer aux dépenses du shower et de l’enterrement de vie de jeune fille
  • Cadeau de mariage (moyenne de 100 $)
  • Hébergement s’il y a lieu (hôtel)
  • Total : en faisant un calcul rapide, on arrive à plus de 500 $

 

LES CONDITIONS GAGNANTES

La demoiselle d’honneur n’est pas là simplement pour être jolie aux côtés de la mariée… Futures mariées, faites-vous une faveur à toutes les deux : présentez-lui le rôle de la demoiselle d’honneur et les dépenses à prévoir, puis donnez-lui le temps d’y réfléchir. Il est possible que son emploi du temps ou que son budget ne lui permettent pas de s’impliquer de cette façon et ça ne veut pas dire qu’elle ne vous aime pas suffisamment! Elle ne voudrait seulement pas vous décevoir. Laissez-lui l’option de refuser et dites-lui que vous comprendrez et que vous ne lui en voudrez pas. En le faisant dès le début, vous éviterez les chicanes et, pire, devoir « congédier » une demoiselle d’honneur… Car oui, il n’est pas rare que les disputes entre mariée et demoiselle d’honneur mettent fin à l’amitié. C’est terrible!

 

LA PERSONNALITÉ DE VOTRE DH (diminutif de demoiselle d’honneur)

À éviter :

  • Les « drama queens » qui carburent au drame;
  • Les égocentriques qui feront passer leurs besoins avant les vôtres;
  • Les jalouses qui auront de la difficulté à être heureuses pour vous;
  • Les « critiqueuses » (attendez-vous à les entendre chialer…);
  • Celles qui ne s’entendent déjà pas avec les autres membres pressentis de votre cortège (car tout se fait souvent en groupe!)
  • Les « gratteuses » qui se plaindront même si vos demandes sont raisonnables (le magasinage de robe sera P-É-N-I-B-L-E).

Vous êtes maintenant avertie! Si vous les choisissez, c’est à vos risques et périls! Vous pourriez décider de les inclure tout de même, pour ne pas les froisser, mais au final, il se peut que vous cessiez complètement de vous parler…  Il vaut mieux être franche avec votre amie/sœur/cousine et lui exprimer vos craintes.

Bref, en suivant ces conseils simples, vous vous préparer à vivre une belle aventure avec vos demoiselles d’honneur et partager avec elles des moments uniques! À la lumière de cette lecture, vous pourriez aussi décider de limiter le nombre de demoiselles d’honneur ou de choisir une seule personne qui vous est chère, et ce sera parfait comme cela!

P.S. Tout ceci vaut tout autant pour les « damoiseaux » d’honneur, les hommes que vous voudrez près de vous (pratique de plus en plus courante).

Publicités

Read Full Post »

© LachancePhoto.com

Pour que les mariés s’embrassent

L’ère du tapage sur les verres est révolue, surtout à cause de règles strictes des salles de réception et traiteurs. Il faudra donc signifier aux invités qu’ils ne peuvent le faire et leur proposer des alternatives amusantes :

  • Leur demander de vous chanter la pomme en groupe (souvent par table). Ils devront choisir une chanson contenant le mot « amour » ou « love ». Si vous ne spécifiez pas, on pourrait vous chanter le « Ô Canada » ou « Vive le vent » (déjà entendus dans un mariage!). Vous récompenserez leur effort avec un beau bec!
  • Leur faire piger une question, à laquelle ils devront répondre correctement. Il suffit de préparer à l’avance un contenant avec des questions sur votre couple ou votre vie (le nom de votre animal domestique, votre sortie préférée, etc.). Si la personne ne répond pas correctement, c’est elle qui devra aller embrasser quelqu’un!
  • Un jeu de poche modifié : au lieu des points, inscrivez des types de baisers (petit bec, baiser passionné, l’invité embrasse un des mariés, etc.). Vous exécuterez ensuite le baiser prescrit selon la performance du joueur! Variante : créez une roulette de type « roue chanceuse », si vous êtes bricoleurs!
  • Vous cherchez plus simple? Vous pouvez déposer des clochettes, maracas, grelots ou shakers coco aux tables. Mais attention, les invités pourraient en abuser 😉

 

Danse avec les parents

Pour impliquer vos invités au moment des danses sentimentales, voici une idée originale :

  • Au début, sur la piste, les mariés dansent avec leurs parents (père et fille, mère et fils ou autre!)
  • Après 1 minute, l’animateur invite tous les couples parent-enfant présents dans la salle à se joindre à la danse.
  • Moments tendres garantis entre votre oncle et votre cousine, votre amie et son fils de 8 ans, etc.
  • Variante : les mariés qui ont de grands enfants (d’une union précédente ou non) pourraient danser avec leurs enfants plutôt qu’avec leurs parents. S’il vous êtes la mariée et que vous avez plus d’un fils, par exemple, prenez le temps de danser quelques minutes avec chacun.

 

Coupe du gâteau

Encore une fois, pour faire participer les invités, ils pourraient se rassembler autour de vous pour chanter a cappella au moment de la coupe du gâteau de noces. Il suffit que votre animateur ou coordonnatrice distribue les paroles d’une chanson romantique (ou rétro, comme Donne-moi ta bouche) bien connue aux invités, au moment opportun. Imaginez tout le groupe en train de chanter « That’s Amore » pendant que vous coupez votre gâteau. Swweeeet!

Read Full Post »

Traditions revisitées

On a parfois envie de modifier un peu les traditions de réception de mariage, surtout après avoir assisté à des mariages où les gars se tassaient et laissaient tomber la jarretière plutôt que de l’attraper ou encore lorsque la seule fille vraiment enthousiaste pour le lancer du bouquet était la petite cousine de 13 ans… Mais si vous tenez aux traditions telles qu’elles sont, allez-y à fond! L’essentiel, c’est de respecter vos désirs. Voici quelques idées pour les autres :

 

Le lancer des souhaits (pour le lancer du bouquet et de la jarretière)

À l’origine, les filles non mariées courraient après la nouvelle mariée pour lui arracher un morceau de robe ou de voile qui leur porterait chance. La mariée lançait alors son bouquet derrière elle, espérant ainsi que les filles la laisserait tranquille! Rigolo, n’est-ce pas? On peut ainsi s’en inspirer et dire que le bouquet portera chance à la personne qui l’attrape.

Bouquet : rassembler toutes les femmes de l’assistance (célibataires ou pas) et leur demander de faire un vœu. La femme qui attrapera le bouquet aura la chance de la mariée et verra son souhait se réaliser!

Jarretière : même principe que le bouquet, mais avec les hommes. Pour plus de facilité, la jarretière pourrait être attachée à un objet qui se lance bien, comme une balle de tennis.

Peluche : les mariés ont déjà un enfant de plus de 4 ans? Il pourrait lancer une peluche (à laquelle vous attachez une gâterie comme un suçon de chocolat) aux enfants de l’assistance. Une belle façon d’impliquer votre enfant et ceux des autres!

 

Honorer un couple qui dure

Vous pourriez aussi choisir de remettre votre bouquet au couple qui est ensemble depuis le plus longtemps.

  • Rassembler tous les couples sur la piste de danse pour un slow. Ils seront contents de danser collés, il y a souvent trop peu de chansons lentes dans les mariages!
  • Faites jouer une deuxième chanson à la suite de la première. Avec l’aide de l’animateur, demandez progressivement aux couples de quitter la piste : ceux qui sont ensemble depuis moins d’un an, depuis moins de 2 ans, depuis moins de 3 ans, et ainsi de suite.
  • À la fin de la chanson, sur la piste, vous devriez avoir seulement le couple ensemble depuis le plus longtemps. Vous pourrez alors lui remettre le bouquet et ainsi honorer sa longévité!

C’est ce que j’ai fait à mon mariage (photo ci-dessous), avec beaucoup de succès. Nous voulions d’abord inviter les couples mariés à participer, mais c’était trop restrictif (et dommage pour les couples de longue date non mariés), nous avons donc inclus tous les couples. Aussi, nous avions prévu une seule chanson lente (au lieu de deux) et les premiers couples ne voulaient pas quitter la piste, ils voulaient danser ensemble… cute! C’est pourquoi je recommande de faire jouer un slow au complet avant de commencer le jeu sur la deuxième chanson.

 

Danse avec les mariés (ancienne danse du dollar)

Vous rappelez-vous de la danse où l’on épinglait des billets de banque sur les mariés pour danser quelques secondes avec eux (la dernière fois que j’ai vu ça, j’avais 12 ans)? Bien que cette tradition s’est essoufflée, elle comportait un aspect précieux : les invités pouvaient avoir du temps en solo avec le ou la marié(e). Je vous propose donc de faire renaître cette tradition!

Version sans argent :

  • Les invités font la file pour danser un à un avec la mariée ou le marié.
  • Le DJ change de chanson à toutes les 45 secondes environ, ce qui donne le signal pour changer de partenaire.
  • En 30 minutes, vous pourrez danser avec 40 personnes! Durant cette période, les couples peuvent aussi profiter de la piste et danser ensemble.
  • Variante : demandez aux invités de formuler un souhait (pour les mariés) qu’ils feront de vive voix durant la danse. Les plus timides auront ainsi quelque chose à vous dire!

Version avec un don :

  • Il y a une cause qui vous tient à cœur? Un proche est décédé et vous aimeriez l’honorer en faisant un don à une fondation ou à un organisme? Pour avoir le privilège de danser avec vous, les invités devront faire un don (contribution volontaire) à la cause choisie. Une personne de votre cortège peut être en charge de recueillir les dons dans un sac à main ou autre récipient.
  • À la fin de la période de danse, vous pourrez annoncer le montant recueilli et remercier tous les participants chaleureusement.

 

À suivre… la semaine prochaine!

Read Full Post »

Parlons traditions

En m’intéressant aux mariages, je suis bien entendu curieuse face aux traditions qui y sont liées. J’ai aussi remarqué que les futurs mariés planifient parfois intégrer certaines traditions sans en connaître la signification ou l’origine. S’agit-il d’une tradition inventée par stratégie commerciale? Sa symbolique est-elle toujours inspirante de nos jours? Voici quelques informations qui, je l’espère, vous permettront de prendre des décisions éclairées lorsque viendra le temps de choisir des rituels qui vous ressemblent.


La bague de fiançailles à diamant

En 1939, la compagnie De Beers a engagé une agence de publicité New Yorkaise afin qu’elle crée une campagne pour stimuler la vente de diamants. Le fameux slogan « A Diamond Is Forever » (Un diamant est pour toujours) a vanté les mérites du diamant auprès des futurs époux américains, en rejoignant le concept du mariage « pour le meilleur et pour le pire ». La compagnie a même poussé la note en popularisant la « tradition » disant que le futur fiancé devait dépenser l’équivalent de deux mois de salaire pour acheter une bague de fiançailles. À la fin de la deuxième guerre mondiale, la bague à diamant était devenue le choix le plus populaire aux États-Unis… La preuve que la publicité peut tout à fait influencer les coutumes! Vous avez envie d’une autre pierre précieuse ou pas précieuse du tout? Faites fi de cette tradition inventée et allez-y pour votre coup de cœur!

 

L’échange d’alliances

À l’origine, seules les femmes recevaient une alliance durant la cérémonie du mariage. Mais, encore une fois, les joailliers américains ont vu une belle occasion d’affaires… Après l’échec des bagues de fiançailles pour homme, ils se sont tournés vers les alliances pour homme, à grand coup de publicité durant la Deuxième guerre mondiale. On voyait alors des photos de soldats portant une alliance, symbolisant leur engagement, malgré la distance. Après la guerre, cette alliance est devenue le symbole de l’homme pourvoyeur, capable de subvenir aux besoins de sa famille, et a gagné en popularité. L’église a suivi la parade, en instaurant un échange d’alliances durant la cérémonie de mariage. Malgré son origine récente (et commerciale!), j’affectionne particulièrement cette tradition qui permet aux époux de porter un symbole de leur amour.

 

Les robes identiques des demoiselles d’honneur

Il était une fois où les demoiselles d’honneur anglo-saxonnes s’habillaient de façon identique à la mariée (voile compris) afin de confondre les kidnappeurs potentiels. Et oui! Certains gouverneurs se réservaient le droit de passer la nuit de noces avec toutes les nouvelles mariées (vous en avez peut-être pris connaissance dans le film Braveheart), d’autres brigands demandaient une rançon en échange… Les mariées grecques, elles, étaient escortées par un groupe de femmes fertiles et heureuses en amour, afin qu’elles lui transmettent leur bonne fortune et la protègent des esprits maléfiques. De mon côté, mes demoiselles d’honneur ne portaient pas de robes identiques, mais elles se démarquaient grâce à leur jolis bouquets!

 

La robe de mariée blanche

J’ai appris dernièrement la signification d’origine de la robe blanche : sachez qu’elle n’avait rien à voir avec la pureté et la virginité de la mariée… La robe blanche démontrait plutôt l’extravagance et le luxe de porter une robe à usage unique, vu les méthodes de nettoyage peu avancées à l’époque. Le blanc est si salissant qu’il était presque garanti que la mariée ne porterait plus cette robe, faisant d’elle un bien réservé aux nantis comme la royauté et les stars (c’est d’ailleurs la reine Victoria qui a inspiré cette mode lors de son mariage en 1840). En y pensant bien, ma grand-mère ne s’est pas mariée dans une robe blanche, elle n’en avait pas les moyens! Elle a plutôt opté pour un joli tailleur de couleur, qu’elle a sûrement reporté par la suite. Elle était tout à fait ravissante!

Read Full Post »